Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
15 octobre 2018 1 15 /10 /octobre /2018 17:44
Le musée de la soie de St-Hippolyte-du-Fort (30)

Visite du musée de la soie de St-Hippolyte-du-Fort
dans le Gard...

Le musée de la soie de St-Hippolyte-du-Fort (30)

Ancienne boîte dans laquelle les oeufs
étaient envoyés aux paysans sériciculteurs.

Le musée de la soie de St-Hippolyte-du-Fort (30)

Publicité encourageant les paysans à créer une magnanerie
pour élever les vers à soie

Le musée de la soie de St-Hippolyte-du-Fort (30)

Chenilles du bombyx mori

Le musée de la soie de St-Hippolyte-du-Fort (30)

Bombyx du mûrier (mori), sorti de l'un des cocons,
papillon originaire du nord de la Chine.

Le musée de la soie de St-Hippolyte-du-Fort (30)

Pasteur travaille à St-Hippolyte-du-Fort entre 1865 et 1870
afin d'enrayer la maladie (pébrine) qui ravage les magnaneries
à ectte époque.

Le musée de la soie de St-Hippolyte-du-Fort (30)
Le musée de la soie de St-Hippolyte-du-Fort (30)
Le musée de la soie de St-Hippolyte-du-Fort (30)
Le musée de la soie de St-Hippolyte-du-Fort (30)
Le musée de la soie de St-Hippolyte-du-Fort (30)
Le musée de la soie de St-Hippolyte-du-Fort (30)
Le musée de la soie de St-Hippolyte-du-Fort (30)
Le musée de la soie de St-Hippolyte-du-Fort (30)

Les diverses machines depuis la trieuse des œufs jusqu'au métier à tisser

Diaporama de 8 photos

Le musée de la soie de St-Hippolyte-du-Fort (30)Le musée de la soie de St-Hippolyte-du-Fort (30)

Fil de soie sous toutes les formes :
le poil, la trame, l'organsin, la grenadine, le crêpe...

Le musée de la soie de St-Hippolyte-du-Fort (30)

Trois types de tissages : toile, sergé et satin.

Le musée de la soie de St-Hippolyte-du-Fort (30)

Créations à base de soie

 

Pour en savoir plus sur ce musée,
cliquez ICI

Le musée de la soie de St-Hippolyte-du-Fort (30)
Le musée de la soie de St-Hippolyte-du-Fort (30)
Le musée de la soie de St-Hippolyte-du-Fort (30)

Leçon de choses en cours élémentaire,
du "Godier/Moreau" dans les années 60

Partager cet article

Repost0

commentaires

Cephalantera 21/10/2018 18:15

Bonsoir, mes grand-parents étaient éleveurs de vers a soies en Italie et ils ont tout quitté à l'époque de Mussolini. Dommage cela m'aurai intéressé.
Bonne soirée.

DAN 15/10/2018 18:18

Les actuels descendants ont toujours les preuves (ce sont les arrières petits enfant) et dans ces documents il y a la chronologie des études faites par Béchamp qui, ne l’oublions pas travaillait pour Pasteur à ce moment-là, et du fait que ce dernier était le « grand patron » les « subalternes n’avait qu’à fermer leur…. Je te laisse deviner la suite.

CetB 15/10/2018 22:02

C'est ce que je voulais dire dans la première réponse : les mandarins du monde médical !!! Tous-puissants...
A bientôt.

Mo 15/10/2018 18:13

C'est une visite intéressante. Tu n'as pas été tentée d'acheter des vêtements?
Bises,
Mo

CetB 15/10/2018 22:06

Visite instructive effectivement. Pour le reste, non, pas de tentation. Tant mieux pour le porte-monnaie...
Bises. C&B

DAN 15/10/2018 18:03

C’est le professeur Béchamp qui a travaillé et trouvé le remède de la maladie des vers à soie. J’ai connu ses petites filles qui se sont battues toute leur vie pour rétablir la vérité preuves à l’appui, mais jusqu’ici rien n’y fait, dommage et hélas…

CetB 15/10/2018 18:13

Béchamp et Pasteur étaient concurrents. Qui a fait le premier pas dans la découverte ? L'essentiel est surtout que la maladie ait été vaincue...Pourquoi le musée ne parle que de Pasteur ??? Dommage, mais c'est souvent comme cela dans le monde médical.
Amitiés. C&B

Qui Sommes-Nous ?

  • : Voyages et Nature
  • : Voyages, Nature, Marche, Photographie, Chemin de Compostelle, Patrimoine, Camping-Car, Chambaran, Faune et flore
  • Contact

Que Cherchez-Vous Sur Ce Blog ?