Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
28 novembre 2015 6 28 /11 /novembre /2015 11:06

 

Lors de notre dernière escapade en camping-car,
nous sommes allés visiter la "bonne ville" d'UZES,
dans le département du Gard

 

Le duché d'Uzès (30)
Le château du duché d'Uzès : premier duché de France (1565)

Le château du duché d'Uzès : premier duché de France (1565)

Demeures bourgeoises de la vieille villeDemeures bourgeoises de la vieille ville
Demeures bourgeoises de la vieille ville

Demeures bourgeoises de la vieille ville

Le duché d'Uzès (30)
Le duché d'Uzès (30)
Le duché d'Uzès (30)
Le duché d'Uzès (30)
Le duché d'Uzès (30)
Le duché d'Uzès (30)
Le duché d'Uzès (30)
Le duché d'Uzès (30)
Le duché d'Uzès (30)
Le duché d'Uzès (30)
Le duché d'Uzès (30)
Le duché d'Uzès (30)
Le duché d'Uzès (30)
Le duché d'Uzès (30)
Le duché d'Uzès (30)

 

Dans les rues d'Uzès

Diaporama de 15 photos

La place aux herbes et ses arcades
La place aux herbes et ses arcades

La place aux herbes et ses arcades

La cathédrale St-Théodorit (1652) et la tour Fenestrelle

La cathédrale St-Théodorit (1652) et la tour Fenestrelle

Intérieur de la cathédrale avec la chasse de St-Firmin et l'orgue (1685)
Intérieur de la cathédrale avec la chasse de St-Firmin et l'orgue (1685)
Intérieur de la cathédrale avec la chasse de St-Firmin et l'orgue (1685)
Intérieur de la cathédrale avec la chasse de St-Firmin et l'orgue (1685)
Intérieur de la cathédrale avec la chasse de St-Firmin et l'orgue (1685)

Intérieur de la cathédrale avec la chasse de St-Firmin et l'orgue (1685)

Le parc du Duché

Le parc du Duché

Le duché d'Uzès (30)

Soirée en France-Passion dans la camargue gardoise

Partager cet article
Repost0

commentaires

A
On est passé vite fait un jour par Uzès en remontant de vacances... on aurait bien fait de prendre notre temps pour visiter... mais, on nous attendait chez notre fille aînée...
Gilbert
Répondre
C
Il va falloir y retourner alors ?
C&B
J
tres belle photos,beau chateau, belle cruche pour prendre le pastis...aussi beau souvenir...
Répondre
C
Il y avait du monde aux terrasses ce jour là mais nous n'avons pas regardé dans les verres pour voir si c'était du pastis ?
Bises. C&B
M
De très belles maisons du centre ville. Bonne route pour de belles découvertes de patrimoine & de paysages ! Bonne journée :)
Répondre
C
Nous sommes rentrés depuis et le C-car est au repos pour l'hiver. Mais d'autres articles reviendront sur nos découvertes faites lors de cette semaine dans le sud de la France.
Cordialement. C&B
M
Décidément, tu es toujours par monts et par vaux!
Bises,
Mo
Répondre
C
Non c'est une idée ! Nous examinons notre calendrier 2016 pour prévoir les futures destinations...Bises. C&B
D
Une charmante ville que j’ai visité, et Nicéphore nous fait un complément historique, que demander de plus !
Répondre
C
Alors le PC est réparé
Oui Nicéphore est un fan du Zan !
Amitiés. C&B
N
J'ai la réponse ! Wikipédia me la donné :

Histoire de la société Zan
Affiche publicitaire lithographiée pour les produits Zan (bâton suc pur, pastilles) datant de 1888.
Ancienne réglisserie Zan située à Uzès, aujourd'hui le musée du bonbon.

La fondation des usines de réglisserie Zan est liée au développement de la culture de la réglisse dans cette région, qui s'est accentuée quand la culture du vers à soie connut une récession. Des industriels des régions lyonnaises et du Dauphiné ont alors investi dans le Gard où se trouvaient déjà des infrastructures. C'est ainsi que le banquier et tanneur Henri Lafont rachète en 1856 un ancien moulin à papier fondée par Daniel Gentil en 1770, devenue une usine d'impression sur étoffes en 1852 et une amidonnerie. Lafont cède, en 1863, à ses deux gendres, Henri Abauzit et Léonce Vincent, la propriété des lieux pour en faire un atelier de fabrication de suc de réglisse. La direction de l'usine est confiée à Alphonse Perdrix. En 1873, la société Abauzit, Perdrix et Aubrespy est formée : ce dernier est Paul Aubrespy, le gendre d'Abauzit. En 1882, une scission a lieu et l'usine prend comme raison sociale Abauzit & Aubrespy, réglisserie1. Les produits se présentent sous la forme de petites boules ou perles noires (un mélange de suc de réglisse et de gomme arabique) et de bâtons pur suc.

En 1884, la marque Zan est déposée. En 1892, l'ancienne usine de La Californie (ou du moulin de Gentil) est fermée au profit d'un nouveau bâtiment, situé au Pont des Charrettes, toujours à Uzès.

La légende veut qu'un jour, Aubrespy aurait entendu un enfant demander à sa mère une confiserie à la réglisse, en zozotant : « Z’en veux, Maman, donne-moi-z’en ! ». Le directeur dépose alors la marque Zan, en 1884. Certaines publicités Zan déclineront à leur tour la petite phrase d’enfant : « Donne moi ZAN » ou d'autres jeux de mots comme « Goutez Zan ». Zan fabriquait différentes sortes de confiseries à la réglisse avec divers arômes, sous la forme de pastilles, en poudre… La plus connue est certainement la tablette Zan2.

Au tournant du XXe siècle, le produit phare est le « bâton à sucer » entièrement composé d'extrait de réglisse et dont l'extrémité, aplatie, était marqué « Zan suc pur » : ce produit a totalement disparu. Une petite boîte de couleur rouge, en carton ou métallisée, contenant de petits bâtonnets noirs appelés « pastille », fut également commercialisée à cette époque. Les tablettes de forme rectangulaire et plate, vendues sous pochettes, étaient appelées « petits pains ».

La société prend le nom collectif de Teissonnière-Kreitmann en 1912, puis fut refondée sous la forme SARL Réglisse Zan en 1927. Elle fusionna avec la société Ricqlès en 1970 (qui avait acquis en 1962 la société Car), rachète la société Florent en 1975, avant d'être rachetée par Haribo en 19873.

La plupart des produits Zan sont aujourd’hui fabriqués par Haribo : cette multinationale laisse son usine d'Uzès développer sa propre gamme et l'on assiste à un retour de commercialisation de ces produits, visant probablement le marché des nostalgiques. Il en existe aromatisé à l'anis (emballage rouge) ou à la menthe (emballage vert). Autrefois, il était également proposé aromatisé à la violette.

L'histoire de la réglisserie Zan est exposée au musée du bonbon d'Uzès qui occupe l'espace de l'ancienne usine4.
Répondre
C
Alors là chapeau ! Tu fais les questions et les réponses. Nous allons bientôt être au chômage (lol).
Plus sérieusement, cette cité est superbe, même si à l'automne certaines visites sont fermées. Mais la balade en ville est tranquille. Et on peut stationner le C-Car à l'entrée d'Uzès (le seul parking gratuit)
Bon WE. C&B
N
y-a-t-il toujours une grosse confiserie à Uzès, qui fabriquait les fameux réglisses " ZAN " ( qui nous niquaient dents, comme dans la chanson de renaud avec les mistrals gagnants ) Cependant, à la vue du reportage, Uzès a d'autres atouts et touristiques ceux là ... Vous préférez les cachous, peut-être ... ?
A+
Répondre

Qui Sommes-Nous ?

  • : Voyages et Nature
  • : Voyages, Nature, Marche, Photographie, Chemin de Compostelle, Patrimoine, Camping-Car, Chambaran, Faune et flore
  • Contact

Que Cherchez-Vous Sur Ce Blog ?